Comment monter votre kit d’éclairage

Dans cet article, vous allons vous expliquer comment monter votre kit d’éclairage pas à pas et le plus clairement possible. Même si vous n’êtes pas du genre bricoleur, ces quelques conseils devraient vous permettre de monter une installation d’intérieur viable, capable de vous rapporter de belles récoltes tous les trois mois environ.

La première chose à faire est d’acheter votre kit – en faisant votre choix parmi la vingtaine d’options proposées sur notre boutique en ligne, par exemple – en tenant compte de la superficie de votre espace et de ses caractéristiques (box ou non).

kit éclairage
Réflecteur de type Adjust-A-Wings

Première étape : choix du type de réflecteur

  • Si votre installation occupe une pièce haute de plafond et bien aérée (sans box), vous pouvez opter pour n’importe quel réflecteur ouvert. Après de nombreux essais, nous avons pour habitude de conseiller le kit Adjust-A-Wings Pro Grolux à nos clients. Il permet d’éclairer une surface de 1,5 x 1,5 m2 et son ampoule Grolux donne d’excellents résultats, en croissance comme en floraison.
  • Pour la culture en box, nous recommandons l’achat d’un kit avec réflecteur ventilé comme ce kit Cooltube floraison, connecté à un extracteur du même diamètre. Ce type de réflecteur permet d’évacuer l’air généré par l’ampoule, évitant ainsi que les températures ne grimpent trop à l’intérieur de l’espace de culture.

Deuxième étape : calcul de la puissance requise selon la surface

En fonction de la surface de votre installation, vous aurez à choisir entre deux puissances d’éclairage : 400 ou 600 W.

  • Les kits de 400 W conviennent aux petits espaces d’environ 1 m2.
  • Les kits de 600 W conviennent aux espaces de taille moyenne, de 1,2 x 1,2 m voire 1,5 x1,5 m avec un réflecteur Adjust-A-Wings ProLes ampoules de 600 W sont plus efficaces car elles émettent plus de lumens par watt consommé : les cultivateurs expérimentés n’utilisent que celles là.

Troisième étape : choix du type d’ampoule

Différents types d'ampoules pour culture
Différents types d’ampoules pour culture

Pour bien choisir parmi le large éventail d’ampoules disponibles, vous devez savoir quel usage vous comptez en faire, c’est-à-dire à quelle phase de culture vous la destinez.

  • Ampoules HPS (High Pressure Sodium). Elles émettent une lumière orangée qui favorise la formation de fleurs, c’est pourquoi elles conviennent à la phase de floraison. Bien que ce soit possible, il est déconseillé de les utiliser pour la croissance, car les plantes risqueraient de monter en fleur.
  • Ampoules MH (Metal Halide). Elles émettent une lumière blanche, plus froide que les ampoules HPS. Elles sont idéales pour la croissance car elles favorisent la formation de tiges épaisses, aux entrenœuds courts, capables de bien supporter le poids des têtes le moment venu.
  • Lampes mixtes. Grâce à leur spectre corrigé (enrichi en bleu), les ampoules conviennent aussi bien à la croissance qu’à la floraison. L’avantage est de ne plus avoir à changer l’ampoule à chaque changement de photopériode. Parmi le vaste choix de modèles disponibles sur le marché, la préférence des professionnels va à la Green Power de Philips, pour sa fiabilité et la quantité de lumens qu’elle émet.

Quatrième étape : montage du kit d’éclairage

Connexions d'un ballast Sunmaster Clase 1
Connexions d’un ballast Sunmaster Clase 1

Monter un kit n’a rien de compliqué. Commencez par connecter le réflecteur au ballast d’un côté, et le ballast à la prise de l’autre. Les bornes de connexion du ballast sont identifiées par les lettres suivantes :

  • F, N. Ces deux bornes (phase et neutre) correspondent à l’alimentation du ballast. Elles doivent être connectées au secteur, idéalement à une prise avec connexion à la terre. Il n’y a pas d’ordre à respecter pour les câbles (normalement, marron et bleu), étant donné que l’on travaille en courant alternatif. Avant de procéder aux connexions, assurez-vous que la prise soit bien débranchée du secteur.
  • Si votre ballast est de type électronique, vous n’aurez pas à le câbler : il est normalement fourni « prêt à brancher » avec une prise de type ordinateur d’un côté, et un connecteur sécurisé pour le réflecteur de l’autre.
  • Prise de terre (G). Cette connexion est identifiée par un symbole composé d’une barre verticale et de deux ou trois barres horizontales. Les câbles correspondants sont généralement jaune et vert.
  • Lamp. Le schéma du ballast figure une ampoule dont sortent deux câbles : il s’agit des câbles provenant de la douille du réflecteur, pour lesquels il n’y a pas d’ordre à respecter non plus.

Dans un deuxième temps, vissez l’ampoule à la douille du réflecteur. Nous vous conseillons d’utiliser un chiffon doux pour manipuler l’ampoule, afin de ne pas la salir avec vos doigts. Introduisez la bien droite et vissez précautionneusement dans le sens des aiguilles d’une montre. Si l’ampoule s’enclenche de travers, dévissez-la avec soin et recommencez. L’ampoule doit être bien vissée, mais sans forcer pour ne pas casser le culot.

poulies-easy-roller
Poulies Easy Roller

Le moment est venu de brancher le kit sur le secteur, et de vérifier que tout fonctionne correctement. Si c’est le cas, éteignez la lampe et laissez-la refroidir avant de l’installer à son emplacement définitif. Pratiques, les poulies Easy Roller permettent d’ajuster la hauteur de votre réflecteur d’un seul geste.

Maintenant que votre kit d’éclairage est prêt, nous vous invitons à vous plonger dans la lecture de Nos conseils pour cultiver en intérieur.

En cas de doute, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. Un conseiller de l’équipe Cactus y répondra au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo