Comment et où conserver vos têtes de cannabis

La conservation du cannabis est une étape déterminante pour obtenir un produit de choix. Les cultivateurs suffisamment patients pour affiner leur herbe sont récompensés par un produit de bien meilleure qualité que les autres. Après avoir investi du temps et de l’argent dans la culture, la coupe et le séchage de nos plantes, notre empressement à vouloir goûter au résultat nous fait parfois passer à côté des vraies nuances olfactives et aromatiques de notre herbe. Dans le présent article, nous allons vous expliquer comment conserver le cannabis.

L’affinage. Comment conserver le cannabis ?

comment garder le cannabis

Le fait que le cannabis se bonifie lors du processus de conservation s’explique par une série de réactions chimiques entre les têtes et l’oxygène présent dans l’air. Nous avons tous déjà eu l’occasion d’observer la façon dont l’herbe en phase d’affinage prend une coloration marron avec le temps. Cela est dû au fait que la chlorophylle responsable de la couleur verte du cannabis s’oxyde et perd en intensité.

Au-delà de l’aspect, nous savons aussi que l’effet du cannabis change avec le temps. Les cannabinoïdes, encore présents dans les têtes sous leur forme acide, s’oxydent en présence d’air et deviennent psychoactifs, donnant lieu à un effet puissant. C’est le cas pour les principaux cannabinoïdes du cannabis :

THCA ⇒ THC delta-9-tétrahydrocannabinol

CBDA ⇒ CBD cannabidiol

De nouvelles réactions chimiques se produisent au fil du processus d’affinage, qui affectent également la psychoactivité du cannabis. Le THC – qui n’est plus sous forme acide – se transforme en CBN. On retrouve ce cannabinoïde dans les échantillons de cannabis stockés sur de longues périodes, surtout lorsque le récipient utilisé n’est pas hermétique.

comment conserver cannabisPour une qualité professionnelle, il est possible de stocker le cannabis dans des atmosphères riches en azote ou en dioxyde de carbone empêchant la propagation des champignons que la matière végétale est susceptible de contenir. En tant que cultivateurs-consommateurs, nous nous contenterons de sécher soigneusement nos têtes de cannabis jusqu’à atteindre un niveau d’humidité auquel le problème des champignons ne se pose plus.

Rappelons que bien sécher son herbe consiste à réduire progressivement son taux d’humidité, jusqu’à un niveau proche de 30 %. N’essayez jamais de sécher votre cannabis sous l’effet de la chaleur ! La ventilation et la réduction progressive de l’humidité relative de votre salle de séchage sont les deux seules méthodes qui vaillent. Pour plus de détails sur le sujet, consultez notre article Comment faire sécher votre cannabis.

Où conserver le cannabis ?

Une fois le degré d’humidité souhaité obtenu, il est temps de stocker vos têtes dans des récipients hermétiques de type bocaux en verre ou boîtes tight-vac. Cela permet d’homogénéiser le niveau d’humidité de la matière végétale, et d’empêcher tout échange d’air avec l’extérieur. Il est conseillé d’ouvrir le récipient environ 5 minutes par jour (lorsque les conditions climatiques sont favorables) pour accélérer le processus d’oxydation de la chlorophylle. Cela est valable pour les 15 premiers jours d’affinage, après quoi il n’est plus nécessaire d’ouvrir les bocaux… à moins de vouloir procéder à une dégustation !

En outre, il est essentiel d’éviter tout contact avec la lumière du soleil, car elle entraîne des réactions chimiques au niveau des cannabinoïdes. C’est la raison pour laquelle le haschich provenant du Maroc, où l’herbe est séchée au soleil, a perdu une bonne partie du caractère psychoactif de la matière végétale de départ. Rappelons également que les terpènes – les composants responsables de l’arôme et du goût du cannabis – se volatilisent rapidement sous l’effet de la chaleur.

Combien de temps le cannabis se conserve-t-il ?

Avant de mettre votre récolte à affiner, prenez soin de bien retirer les têtes touchées par le botrytis. Ce champignon pourrait se propager et gâcher tout le contenu du récipient. Dans de prochains articles, nous vous expliquerons quoi faire de vos têtes attaquées par les champignons. En attendant…. ne les fumez pas !! Pour examiner votre récolte, l’idéal est de la déverser sur une table de travail avec tamis, puis de récupérer les résidus de résine pour la fabrication de haschich.

Le cannabis peut se conserver en bocaux pendant au moins 6 mois. Au-delà, il est peu probable qu’il continue de se bonifier.

Comment conserver cannabis
Pot de conservation en verre

Comme nous l’avons vu plus haut, une partie du THC commencera à se dégrader en CBN, un cannabinoïde rendant l’effet de l’herbe plus pesant. Les saveurs et parfums de l’herbe gagneront en intensité, en partie grâce à la dégradation de la chlorophylle, qui ne fait qu’apporter une touche végétale au cannabis.

Certains cultivateurs utilisent des régulateurs d’humidité Boveda 62 pour le stockage de leur récolte. Ce produit a vocation à maintenir l’humidité relative des récipients à un niveau constant de 62 %, garantissant ainsi une conservation optimale des terpènes.

Nous espérons que ces quelques conseils vous seront utiles. Comme toujours, n’hésitez pas à nous soumettre vos questions et commentaires ci-dessous et à nous faire partager vos expériences.

Le bonjour de l’équipe Cactus ! À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo